027.JPG

Curieusement, les fées de la même façon ravissaient Quentin. Il connaissait ailleurs, très loin d’ici, au cœur d’une forêt, un chaos rocheux où elles avaient leurs habitudes. Il avait maintes fois exploré la cavité labyrinthique de ce Trou des Fées sans jamais y trouver ni l’ombre, ni l’éclat, d’une fée. Pourtant un soir d’automne, un événement fit monter en lui une bonne dose d’adrénaline, pour ne pas dire d’angoisse. Alors que la nuit avançait et qu’il s’apprêtait à quitter les lieux, un appel rauque et puissant retentit, emplissant l’air du soir de façon inquiétante. Comme en réponse à ce premier cri, des aboiements résonnèrent à leur tour, des aboiements bizarres qui ne ressemblaient pas exactement à ceux d’un chien. Ces cris de bêtes et le mystère de l’endroit avaient de quoi effrayer et  Quentin resta cloué sur place. Soucieux par nature d’associer à chaque événement, à chaque phénomène, une explication logique, il perdit pourtant, l’espace de quelques instants, tout sang-froid. Quand enfin il se reprit, il réalisa qu’il venait d’entendre le brame d’un cerf. Jamais encore il n’avait été témoin de cela. C’était beau et extraordinairement prégnant ! Le lieu, le moment, l’ambiance s’étaient soudain trouvés singuliers. La magie n’était pas loin, et c’est à peine rassuré qu’il reprit le sentier pour rejoindre le parking où il avait laissé sa voiture.

Premier été -Solange Tellier- p.67-68. Tous droits réservés

026.JPG

premier été,roman,livre,livres,littéraire,littérature,trou des fées,gaume,lorraine,belgique,virton,charente,théâtre,bouchauds,solange tellier

Dessin de Jean-Claude Servais

– Le Dernier Brame –

nb/ Auteur Gaumais, amoureux de ses bois et de la nature, l’artiste s’est inspiré du Trou des Fées pour son ouvrage Lova.

Publicités