Il m’écrivait le 17 février à propos de Fleurs d’étoiles que j’avais glissé dans la hotte de son départ à la retraite : « J’avais 15 ans et c’était nos premières vacances familiales loin de chez nous, précisément dans les Gorges du Tarn, près de Sainte-Enimie. Je faisais à l’époque du vélo et, depuis Sainte-Enimie, je suis monté sur les causses qui encadrent le Tarn, dont le causse Méjean naturellement. J’ai beaucoup de choses à lire en ce moment et je n’ai pas toujours la tête claire. Mais je commencerai par celui-ci et je t’en reparlerai après lecture.
Merci encore, bises, et à bientôt j’espère. »

Ce soir j’apprends le départ d’Ivan pour le grand voyage sans retour.

Alors j’aime à croire Ivan que tu es parti rejoindre les Fleurs d’étoiles au guidon du vélo de ses 15 ans avec lequel tu grimpais les côtes rudes du Causse Méjean ! Ce soir tu seras une petite étoile de plus dans le ciel d’hiver et ton sourire de là-haut éclairera encore un peu nos jours.

http://www.charentelibre.fr/2014/03/11/ivan-drapeau-nous-a-quittes,1884382.php

Tu disais « à bientôt » … ce soir je suis bien triste.

Publicités