Scientifiquement, la part des anges désigne l’évaporation qui se produit dans les chais de cognac mais également d’armagnac. C’est ce qui permet au degré alcoolique de progressivement diminuer. Dans la région de Cognac, cela représente l’équivalent de plus de vingt millions de bouteilles par an. Ces vapeurs d’alcool nourrissent un champignon microscopique dont le nom scientifique est torula compniacensis . Il recouvre, en les noircissant, les pierres des murs de la région, leur conférant ainsi une couleur caractéristique.

On ne va pas contredire les scientifiques n’est-ce pas ? Pourtant si vous  nous rejoignez :

Samedi 2 février

au domaine du Renfermis à Saint-Même les Carrières

chez le viticulteur et distillateur Sylvain Lascaux

vous aimerez sans doute entendre cette autre histoire dont je vous livre les premières lignes :

Sur le bord d’un nuage trois angelots laissent flotter leurs pensées éthérées. Les délicieuses créatures ont l’habitude de poser là leur banquette moelleuse et restent ainsi, des heures entières à balancer leurs six petits pieds nus dans le vide …

La part des anges1 blog                                                                             ©photo Solange Tellier

Les lecteurs habituels de mes romans pourront également découvrir quelques-unes de mes poésies, autre facette de mon écriture.

Il reste quelques places. Pour réserver voir ici

Publicités