poésie n°4 – p.134-135

Nivoliers

Entre vallon et collines
village tout juste posé
sur la plaine tu dessines
à peine
quand le soleil pointe son nez
ton ombre câline.
Tes toitures de lauzes
tes cheminées empanachées
accrochent les nuages
qui se laissent glisser
depuis les sommets.

Dans ce paysage lunaire
une fois dépassée
la croix du Villaret
on te découvre
endormi et secret
sur la mer de la Tranquillité.

©extrait – Fleurs d’étoiles-novembre 2012- Solange Tellier- Le Theil édition

CIMG0364

Publicités