poésie n°3

Fretma

Havre de paix. Calme. Sérénité. Ruine je t’ai connue, belle sauvagine. Tes murs malmenés par les pluies, les vents, les années. Tes toitures effacées.
Fretma c’est ainsi que je t’ai aimée. Oubliée. Délaissée.

….

Fretma que j’aimais tant, rien ne sera plus comme avant.
Quand tu avais oublié le temps.

Fleurs d’étoiles- Fretma p.133 – extrait-©Solange Tellier-Le Theil édition- nov.2012
DSC06266photo ©Solange Tellier-Fleurs d’étoiles -p.141
se procurer l’ouvrage
Publicités