vendredi 2 novembre – Publié le 02/11/2012 à 06h00 – Par Philippe Ménard

Solange Tellier rend hommage au Causse Méjean et à la Lozère dans son deuxième livre, « Fleurs d’étoiles ».

Solange Tellier avec une reproduction de la toile qui a servi de couverture au livre, et un portrait du berger Christian Avesque. (SO)

Solange Tellier n’aura pas traîné pour publier son deuxième roman. « Si le Theil me racontait » était sorti en juin 2011 aux éditions Les Deux Encres. « Fleurs d’étoiles » vient de paraître au Theil Édition. « Il était déjà dans les tiroirs depuis longtemps, avec quelques autres », confesse l’auteur, pour qui la parution du premier « récit » a servi de « déclic ».

Les mots, Solange Tellier les manie au quotidien dans son métier de professeur des écoles à Jarnac, et dans les colonnes de « Sud Ouest » et « Charente libre », pour lesquels elle est correspondante de presse sur les communes de Fleurac, Foussignac, Mérignac et Triac-Lautrait. Elle avait tâté d’une écriture plus personnelle dans sa jeunesse. « Avec le temps, c’est quelque chose qu’on laisse de côté. Et puis, c’est revenu il y a sept ans au hasard d’un forum sur la Lozère, où il y avait pas mal de gens qui avaient la fibre poétique », confie-t-elle.

La poésie lui a remis le pied à l’encrier, elle continue à en imbiber ses récits.
Un berger en guise de guide

L’autre constante, entre le « Theil » et « Fleurs d’étoiles », est l’inscription dans des paysages qui lui sont chers.

Dans son premier livre, elle s’inspirait d’un tilleul centenaire planté dans un village du sud des Deux-Sèvres où sa famille a ses sources, pour développer des histoires du cru. Avec ce deuxième ouvrage, elle rend hommage au Causse Méjean, en Lozère, où elle passe fidèlement ses vacances depuis vingt ans. Le héros de « Fleurs d’étoiles », un berger aussi sensible à la magie du sol qu’il arpente qu’aux cieux sous lesquels il bivouaque, est inspiré d’un personnage réel, Christian Avesque. Cet homme « extraordinaire » fera office de guide à une mystérieuse visiteuse venue de par-delà les nuages. « On y retrouve une fibre un peu écolo, le respect de la terre, tout ce que j’aime transparaît. »

La page de couverture est ornée d’une peinture d’Ansatu Schlumberger, dans laquelle Solange Tellier a vu une parfaite transcription de son univers. « Je suis allée la voir cet été à Vaison-la-Romaine, on a compris qu’on était dans la même poésie. » Par envie de maîtriser l’ensemble du processus, l’auteur a créé sa propre marque éditoriale, le Theil Édition.

Plusieurs séances de dédicaces sont programmées : les 17 et 18 novembre au Salon du livre de Gond-Pontouvre, le 24 novembre de 9 heures à midi à la Maison de la presse de Rouillac, le 25 novembre au marché de Noël de Foussignac, le 1er décembre de 9 heures à midi à la poste de Mérignac et du 6 au 8 décembre au Salon du livre de La Rochelle.

« Fleurs d’étoiles », de Solange Tellier, Le Theil édition, 16,95 €. Ouvrage en vente dans les bonnes librairies, maisons de presse, espaces culturels et sur le site de l’auteur : http://siletheilemeracontait.wordpress.com

lien vers le journal Sud-Ouest – cliquer- 

* pour trouver un point de vente contacter l’auteur – lien contact en marge de ce blog.

Publicités