Samedi 10 mars 2012

de 14 H 00 à 18 H 00

Espace Culturel Leclerc

Cognac (16)

SudOuest.fr

samedi 10 mars 2012

Sous le tilleul de Solange, la poésie

Solange Tellier signe « Si le Theil me racontait » aujourd’hui.

Solange Tellier, enseignante à Jarnac et correspondante pour « Sud Ouest ».

Solange Tellier, enseignante à Jarnac et correspondante pour « Sud Ouest ». (PHOTO DR)

Solange Tellier, enseignante à Jarnac et correspondante de « Sud Ouest » et « Charente Libre » sera cet après-midi en dédicace à l’Espace culturel de Leclerc. De 14 heures à 18 heures, elle y présentera « Si le Theil me racontait », roman qu’elle balade avec elle sur plusieurs salons littéraires.

Pour mieux la connaître, Gérard Guidier, correspondant également, avait laissé parler sa plume dans notre édition du 4 août 2011. Voici un extrait de l’article.

Ce professeur des écoles taquine la muse, à loisir depuis plusieurs printemps. Elle a même participé avec succès à des concours régionaux de poésie.

« C’est venu comme ça »Mais lorsque l’on écrit, dans le but plus ou moins avoué d’être lu par le plus grand nombre, la poésie n’est pas la meilleure voie. Est-ce pour capter davantage de lecteurs ou simplement pour se faire plaisir et confier à des pages blanches ses émotions, plus prosaïquement, que Solange s’est lancée dans le roman ?

L’auteure de « Si le Theil (1) me racontait » hésite avant de donner la réponse, prenant soin de corriger « récit, pas roman », avec autant de lucidité que de modestie. « C’est venu, comme ça sans préméditation, à l’occasion d’une opération « arbres remarquables » organisée par le Conseil général des Deux- Sèvres. J’avais dans la cour de ma maison de vacances, un magnifique tilleul plus que centenaire et j’ai eu envie de le célébrer, à travers quelques feuillets. J’ai repris, avec quelques corrections, ces feuillets quelques mois après pour un concours de nouvelles, à Jarnac. Initiative sans retour. J’ai alors décidé de pousser plus avant mes recherches sur la place de l’arbre dans la société–plus précisément le tilleul- voilà comment est né ce récit. » Moyennant une large documentation et un long travail de gestation.

On se procurer en librairie ce petit ouvrage, qui hésite entre prose et poésie, mais qui plaira à coup sûr aux amoureux de la nature, richesse de l’écriture, en sus.

(1) Theil : tilleul en dialecte poitevin.

Publicités