Chers visiteurs,

Pour étayer une partie étymologie concernant la toponymie et les patronymes j’ai effectué quelques recherches sur Theil et ses dérivés. Modestes recherches car cet ouvrage se veut avant tout un roman (récit comme me l’a fait gentiment remarqué un de mes voisins sur un salon dont les ouvrages avoisinaient les 300 pages !), modestes donc, et les recherches et le récit, lequel malgré quelques petites références historiques, se veut avant tout poético-écologique.

Pourtant de plus en plus, sur les salons et les lieux de dédicaces, les lecteurs se montrent curieux en la matière. Hier, à Theil-Rabier, une personne a même cherché à savoir le nombre exact de lieux dénommés Theil en Poitou-Charentes. J’ai bien quelques petites réponses à apporter, mais j’avoue que je n’ai pas encore pu faire un répertoire assez précis pour répondre avec suffisamment de justesse.

Si vous êtes vous-mêmes un habitant de Theil ou un de ses dérivés : Teil (sans h), Tillou, Teillé, Tillay … du Poitou-Charentes ou bien d’ailleurs, n’hésitez pas, s’il vous plaît, à me donner l’information sous forme d’un commentaire à la suite de cet article ou bien en m’adressant un message privé (utiliser la vignette contact en marge de ce blog).

Comme certains, certaines, collectionnent les timbres ou les boîtes ou que sais-je encore, je sens que je vais me mettre à collectionner les Theil et C°, ainsi que les lieux où se trouvent des tilleuls remarquables. C’est une info que beaucoup de personnes aiment à me donner également pendant nos conversations devant la table de dédicace.

Publicités